CONFINEMENT

VIDE

Dans le grand silence, l’air, le vent, le temps s’étendent, infiniment
Ces 56 jours d’isolement m’on offert une perception différente de ce qui nous entoure, vous en propose un travail
photographique, ou les sons, de la nature ayant repris leur place, deviennent vibration, j’ai fusionné avec la minéralisée des pierres,
perçu le vide, sans lui, entre les mots, les formes, la matérialité ne pourrait s’incarner.
Au sortir de l’océan glacé, nu, fondu dans les rochers, tout vêtements envolés, ai perçu , une dimension jusque là
inconnue
l’ai transcendé
Ces photos en mouvement sont réalisées à partir de ce qui nous entoure, tout simplement
Depuis mes premières créations picturales, manuscrites, j’interroge ce réel « fragile » ce travail est dans le prolongement de ma démarche /art/science soutenue par G Charpak

Photos argentiques dans ce fichier PDF Confinement

La Rue cette belle inconnue

Livre Photos/Poésies

Vous y descendez, vous la traversez vous la quittez
et puis
vous y revenez
la rue vous emmène là-bas
en dehors de soi
un chemin
une direction, un aller, un retour vers les autres
sans eux
Vous n’existez pas

LE FIGARO – Article sur ma démarche artistique